Image

Votre Carte Grise en 5 min Chrono ! Plus besoin d'aller en Préfecture !

Le permis probatoire : en quoi ça consiste ?

Fonctionnement du permis probatoire

Le permis probatoire, c’est le permis que vous obtenez à l’issue du passage de votre examen. Il dure deux ou trois ans (en fonction de votre apprentissage en conduite accompagnée ou normale). Vous possédez un quota de points (6) lors de son obtention et il augmentera chaque année jusqu’à atteindre les 12 points (dans le cas où vous ne commettriez aucune infraction !).

Le permis probatoire : pour qui ?

Ce permis est destiné, comme dit précédemment, à tous ceux qui viennent d’obtenir pour la première fois leur permis de conduire. Sachez que toutes les catégories de permis sont concernées. Le permis probatoire s’adresse également aux personnes qui se sont vues annuler leur permis et qui auront dû passer l’examen à nouveau.

Les points du permis probatoire

Au départ, le permis probatoire possède un quota de 6 points. Ces points augmentent avec le temps jusqu’à atteindre les 12 points à la fin des trois ans de permis probatoire (quand aucune infraction n’a été commise). Attention, notez bien que, pour un conducteur ayant pratiqué la conduite accompagnée, le permis probatoire ne dure que deux ans.

Les infractions

Pour le permis probatoire, les infractions peuvent être diverses et coûter des points, exactement comme pour un permis classique. Lorsque le conducteur perd un point, ce dernier pourra être récupéré au bout de six mois s’il n’y a pas eu d’autre infraction dans ce laps de temps (dans le cas où une nouvelle infraction serait commise, le point serait définitivement perdu !). Pour une perte de deux points, si le conducteur possède quatre points ou moins alors il peut suivre un stage qui sensibilise aux risques routiers et, ainsi, recevoir une attestation de suivi de stage dans le but de reconstituer son capital point. Pour une perte de trois points, le stage de sensibilisation est alors obligatoire dans les quatre mois suivants l’infraction. Pour un retrait de six points, le permis devient alors nul et il faudra tenter à nouveau le passage de l’examen du permis de conduire (après un délai de 6 mois sans conduite).